Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'imaginarium

La Tradition Albarède - Jean-Paul Malaval

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

 

La tradition Albarède, Tome 1 : Les Césarines 

En 1910, au cœur du Périgord, l'affrontement de sœurs jumelles sur les terres d'Auberoche. L'histoire des Césarines... Sur la propriété des Albarède, la terre est prodigue. Au bas coule l'Auvézère et prospèrent les maïs et les blés qui engraissent oies et canards, et sur les hauteurs de Sorges, dans le petit causse aride, la truffe embaume. Est-il meilleur paradis sur terre ? Mais ce serait compter sans la haine et l'amour qui
partagent les sœurs jumelles, celles que les gens de
Cubjac appellent les Césarines. Tandis qu'Octavia est prête à tout sacrifier pour Auberoche, Antonia rêve d'horizons lointains. Or elles ne peuvent se séparer sans trahir le pacte conclu dans leur enfance. Mais aucun destin n'est écrit d'avance. Et les conflits du XXe siècle, riches en rebondissements, vont bouleverser la vie de ces deux femmes au fort tempérament...

 

 

La tradition Albarède, Tome 2 : Grand-Mère Antonia

En 1924, les truffières d'Antonia Albarède, l'une des Césarines, retrouvent leur splendeur perdue. Avec ses pâtés truffés, la conquête de la rue Limogeanne, à Périgueux, peut alors commencer...
La Grande Guerre avait ruiné les truffières d'Auberoche. Grâce à l'argent des Sarazac, et surtout à l'amour de Julien, Antonia peut désormais se consacrer à sa passion : le diamant noir du Périgord. Ainsi naît « La Tradition Albarède », une estampille de bon goût et de finesse qui va conquérir les grandes tables. Mais toute ambition humaine, aussi généreuse soit-elle, connaît des retournements de situation. Contre vents et marées, Antonia imposera ses produits, faisant fi des impératifs de l'industrialisation. Jusqu'au jour où la prêtresse de Périgueux lancera son ultime défi : ouvrir un restaurant à la gloire du joyau culinaire du Périgord. L'enseigne portera un nom évocateur : Grand-mère Antonia...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article