Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'imaginarium

La Dame de la Sauve - Sandrine Biyi

6 Avril 2015 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes, #Festi'Livres

Tome 1 - La Croisade : 1075-1125

 

Le chevalier Philippe des Aygues, ami intime du duc d'Aquitaine Guillaume IX, est contraint de partir en 1098 pour la croisade qui va délivrer Jérusalem des infidèles. C'est là-bas qu'il bâtira sa vie.

En 1125, Philippe retrouve ses terres aquitaines. Sa fille Brunissende, médecin formée aux écoles d'Avicenne et de Rhazes, est immédiatement confrontée aux moines de l'abbaye de La Sauve.

Farouche et déterminée, elle tient tête aux religieux. Une réalité inquiétante et dangereuse se dessine très vite... «En mon for intérieur, tandis que nous remontions la longue rue de l'abbaye, je me jurai de ne jamais décevoir mon père, de lui faire honneur en tout, de me comporter selon les coutumes de ce pays... D'être digne du nom que je portais... Et de ne pas me laisser dominer ! Jamais. Je le jurai. Sur ma vie.

Lorsque la lourde porte de chêne bardé de fer de l'église s'ouvrit, je sus que j'étais arrivée.»

 

Tome 2 - Hersende - 1125-1126

La dame de La Sauve

Revenus depuis peu de Jérusalem, Brunissende et Philippe son père s'installent dans leur nouvelle vie. Après s'être heurtée aux moines de l'abbaye, opposés à ce qu'elle exerce la médecine, Brunissende a obtenu de l'abbé un accord précaire et une trêve semble s'amorcer.

Elle se lie d'amitié avec Hersende d'Escoussans qui lui fait découvrir son univers, elle accompagne frère Remi, le moine herboriste, dans ses visites auprès des malades. Contre toute attente, un amour passionné, dangereux et partagé bouleverse sa vie. Très vite pourtant, tout va s'écrouler. Philippe est emprisonné. Avec un désespoir farouche et malgré sa peur, Brunissende n'aura de cesse de confondre celui qui s'acharne à vouloir les détruire... Quitte à risquer sa vie. «C'est alors que de nouveau je me suis sentie inquiète.

Comme le premier matin. Inquiète à en être épouvantée.» «Qui peut vouloir perdre mon père ? Qui a construit cette machination pour le détruire ? Et dans quel but ? ...à cet instant j'ai compris que je serais une des seules personnes à le croire innocent. Peut-être même la seule.

Alors, d'un coup mon calme est revenu et je ne me suis jamais sentie aussi combative. Une colère implacable m'a envahie. J'étais prête. Comme à Jérusalem.»

 

Tome 3 - Silva Major - 1126

La dame de La Sauve

Après le drame qui a ébranlé le village de La Sauve, Brunissende a obtenu du duc d'Aquitaine Guillaume IX l'autorisation d'exercer la médecine.

La vie pourrait reprendre tranquillement mais elle découvre qu'elle est enceinte. Face à la colère de son père, elle fait front. Au risque de le perdre et de se perdre pour sa liberté. Malik, l'ami d'enfance, quitte Jérusalem pour la rejoindre et la persuader de rentrer en Orient avec lui. Angus, nouvellement élu abbé de La Sauve, a fort à faire...

L'agression d'un chevalier et le meurtre de ses compagnons risquent à nouveau d'embraser la Silva Major. « Il la voulait, il voulait qu'elle plie, qu'elle le supplie de lui pardonner, qu'elle l'aime jusqu'à perdre la raison et qu'elle demande grâce de son audace de l'avoir ainsi repoussé. Il la voulait... »

« Sans un mot, j'ai sorti de mon coffre les instruments de chirurgie de ma mère. Je savais ce que j'allais devoir faire, je ne l'avais jamais fait et je le redoutais. Je l'avais vu pratiquer à Jérusalem, mais il y a une grande différence entre regarder et le faire soi-même. » Elle s'arrêta net devant la porte de Guillaume.

Et après ? Qu'allait-elle pouvoir dire et expliquer ? La preuve était si ténue... Tout concordait pourtant et elle était sûre d'avoir raison. »

 

Tome 4 - Pestilentia - 1126-1127

La dame de La Sauve

Poitiers, mars 1126. Brunissende devient l'épouse de Guillaume de Marsan. Le même jour Angus regagne La Sauve... Le miel des noces est très vite remplacé par le fiel de la jalousie et Brunissende rentre aux Aygues en compagnie de son père.

Mais le danger guette. Une contagion inconnue se répand, contraignant Angus à prendre la plus terrible des décisions tandis que Brunissende se bat à ses côtés. La situation se dégrade très vite. Malik poursuit son chemin vers l'Aquitaine afin de rejoindre celle qu'il aime. Le village de La Sauve et le château des Aygues vont lui réserver bien des surprises. L'abbaye affirme sa puissance, les destins se lient... irrémédiablement.

Ce quatrième volet permet de retrouver Brunissende des Aygues, médecin au caractère entier, qui se bat pour vivre comme elle l'entend. « Ce qui m'a frappée en premier, c'est sa jeunesse.

Et la petite tache rouge juste sous son sein gauche, qui avait coulé en nappe. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ans. Ses cheveux roux mêlés de bardane sèche s'étalaient autour de sa tête en couronne... » « Malik n'écoutait plus. Il ne retenait qu'un nom. Toulouse. Il connaissait le nom de cette ville, combien de fois Philippe lui en avait-il parlé ? » « Des cris d'enthousiasme et de joie s'élevèrent et Brunissende n'entendit qu'eux, elle ne remarqua pas le silence de tous ceux qui n'étaient pas d'accord. »

 

Tome 5 - Brunissende 1127-1154

La dame de La Sauve

Le duc d'Aquitaine Guillaume IX vient de mourir. Écrasé de douleur, Philippe se voit contraint d'honorer la promesse faite à son ami et doit partir pour Talmond. Brunissende rentre aux Aygues seule. Elle n'a pas revu Angus depuis l'automne et ignore qu'un grave danger la menace. D

énoncée pour magie, l'Église envoie un enquêteur à La Sauve pour l'entendre. Le retour de son époux va précipiter les événements. Les retrouvailles avec Guillaume de Marsan sont dramatiques et malgré toute l'aide qu'Angus lui apporte, elle ne peut échapper ni au procès de l'Église ni à la vengeance de la famille de Marsan.

Prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime, Brunissende ira jusqu'au bout... «La peur qu'elle ressentait était ignoble. Elle était au pied du mur et allait affronter un homme qui ne venait que pour la détruire. Elle avait été dénoncée. Dénoncée pour quoi ? Exister simplement.» «Le chaos régnait autour de moi. Allongée dans les feuilles mortes, des mains sales me maintenaient fermement. J'avais cessé de me débattre. Je n'en avais plus la force.» «Fuir, partir encore ? Pourquoi ? Elle n'avait rien fait de mal, elle n'avait pas à fuir.

L'Aquitaine était sa terre maintenant, elle y avait ses racines, elle ne voulait pas recommencer ailleurs. Ah non ! Pourtant... Et si c'était le gage d'une nouvelle vie pleine de paix, comme elle y aspirait ?»

 

Saga historique - La Sauve Majeure - Aquitaine - Blaye - Gironde - Jérusalem - Croisades - Guillaume d'Aquitaine - Aliénor d'Aquitaine

Sandrine BIYI sera présente au FESTI'LIVRES 2015

Rencontre "Historique" (romans et documentaires)

Dimanche 17 MAI de 17h00 à 19h00

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article