Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
L'imaginarium

Articles avec #romans adultes tag

LA CAMPAGNE DE FRANCE - JEAN CLAUDE LALUMIERE -

15 Juin 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

 

Afficher l'image d'origine

 

Avec "La Campagne de France", retour aux terroirs gaulois et à un théâtre des opérations subi dans les affres par Alexandre et Otto, deux militants ardents de la "Drôle de guerre" culturelle, apôtres souffrant du culturalisme, itinérants, bref, patrons de Cultibus.

Ou comment, forts d’un bus d’occasion marchant au colza, imbiber de culture une escouade de douze Luzériens activement retraités (le retraité actif étant au voyagiste culturel ce que le baigneur est à la méduse : une manne!) Mais là les deux fantassins de l’escale lettrée (de Mauriac à Dany Boon, avec crochet par Oradour et pause en Limousin giralducien) se doivent de composer avec un panel redoutable : germanophobie ancien-combattante, surdité, pédantisme automobile, virevolte amoureuse, lubie de dernière heure qui impose un détour par une usine de bonbons et une descente au Musée de la pomme tapée, piquet de grève laitier, etc.

Et il faudra bien la "Mustaphette" de Josy la Frite et son accorte tablée pour redoper le moral en berne de la troupe débandée. Les voyagistes culturels seraient-ils, à l’image des pères de famille, les ultimes aventuriers du monde moderne? 

La réponse avec cette symphonie tragique pour douze retraités, un bus et quelques illusions perdues.

Lire la suite

Une vie de lumière et de vent - Christian Signol

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Une vie de lumière et de vent de Christian Signol

Jean, l’enfant trouvé, a été élevé par un couple de bergers analphabètes, frustes et superstitieux. Le service militaire va heureusement le sauver de cet enfer. Avec l’aide d’un instituteur, il apprend enfin à lire et écrire, découvre la chaleur d’un vrai foyer. Puis ce sera la « drôle de guerre » aux frontières de l’Est, et la débâcle. Le début d’une longue errance qui ramène Jean vers le Sud, jusqu’à sa rencontre avec Joseph, son ami, son double, et Dorine, un cœur simple, tombée éperdument amoureuse du jeune homme. Mais alors que la guerre se rapproche, Jean pourra-t-il échapper à son destin ?

 

Ancrée dans la beauté sauvage des hauts plateaux balayés par les vents du Midi, l’histoire de ce garçon sans famille, sans repère, en quête d’un peu de chaleur humaine et d’amour, nous bouleverse. Jean Dolin restera probablement comme l’un des personnages les plus purs et les plus attachants de l’œuvre de Christian Signol dont la sensibilité et la justesse éclatent à chaque page de ce grand roman.

Lire la suite

Les Messieurs de Grandval - Christian Signol

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Les Messieurs de Grandval de Christian Signol

Les Vignes de Sainte-Colombe, Ce que vivent les hommes... les sagas de Christian Signol ressuscitent avec bonheur des époques révolues, des personnages inoubliables. Du milieu du XIXe siècle à l'aube du XXe siècle, le romancier fait revivre ici une petite fonderie aux confins du Périgord et du Limousin, sur laquelle règne la dynastie des Grandval. Dans la vallée de l'Auvézère, on est maître de forge de père en fils, et Fabien, l'aîné, succédera au patriarche Éloi, fût-ce au prix de son bonheur, de sa liberté. 
Amours interdites, destins brisés ou accomplis, lutte des classes... Christian Signol tresse d'une plume pleine d'admiration et de tendresse la destinée des gens du château et de ceux qui les servent, ouvriers ou paysans. Ce roman grave et prenant est aussi un magnifique hommage à ces hommes du fer et du feu habités par la passion de leur charge, balayés par les vents de l'Histoire et du progrès.

Lire la suite

La Tradition Albarède - Jean-Paul Malaval

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

 

La tradition Albarède, Tome 1 : Les Césarines 

En 1910, au cœur du Périgord, l'affrontement de sœurs jumelles sur les terres d'Auberoche. L'histoire des Césarines... Sur la propriété des Albarède, la terre est prodigue. Au bas coule l'Auvézère et prospèrent les maïs et les blés qui engraissent oies et canards, et sur les hauteurs de Sorges, dans le petit causse aride, la truffe embaume. Est-il meilleur paradis sur terre ? Mais ce serait compter sans la haine et l'amour qui
partagent les sœurs jumelles, celles que les gens de
Cubjac appellent les Césarines. Tandis qu'Octavia est prête à tout sacrifier pour Auberoche, Antonia rêve d'horizons lointains. Or elles ne peuvent se séparer sans trahir le pacte conclu dans leur enfance. Mais aucun destin n'est écrit d'avance. Et les conflits du XXe siècle, riches en rebondissements, vont bouleverser la vie de ces deux femmes au fort tempérament...

 

 

La tradition Albarède, Tome 2 : Grand-Mère Antonia

En 1924, les truffières d'Antonia Albarède, l'une des Césarines, retrouvent leur splendeur perdue. Avec ses pâtés truffés, la conquête de la rue Limogeanne, à Périgueux, peut alors commencer...
La Grande Guerre avait ruiné les truffières d'Auberoche. Grâce à l'argent des Sarazac, et surtout à l'amour de Julien, Antonia peut désormais se consacrer à sa passion : le diamant noir du Périgord. Ainsi naît « La Tradition Albarède », une estampille de bon goût et de finesse qui va conquérir les grandes tables. Mais toute ambition humaine, aussi généreuse soit-elle, connaît des retournements de situation. Contre vents et marées, Antonia imposera ses produits, faisant fi des impératifs de l'industrialisation. Jusqu'au jour où la prêtresse de Périgueux lancera son ultime défi : ouvrir un restaurant à la gloire du joyau culinaire du Périgord. L'enseigne portera un nom évocateur : Grand-mère Antonia...

 

 

Lire la suite

Une autre idée du bonheur - Marc LEVY

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Afficher l'image d'origine

Philadelphie. Au premier jour du printemps 2010, Agatha sort de prison, mais pas par la grande porte. Après trente ans derrière les barreaux, il ne lui restait que quelques années à faire. Alors pourquoi cette évasion ?

Dans une station-service proche du campus, elle s invite à bord de la voiture de Milly et l entraîne dans sa cavale sans rien lui révéler de sa situation.

Dotée d un irrésistible appétit de vivre, Agatha fait voler en éclats la routine confortable de Milly. Vingt ans les séparent, mais au fil du voyage les deux femmes partagent ces rêves qu il n est jamais trop tard pour réaliser et évoquent ces amours qui ne s éteignent pas.

Cinq jours en voiture à travers les États-Unis... À chaque étape, une rencontre avec un personnage surgi du passé les rapprochera du secret d Agatha.

Jusqu où devons-nous aller dans notre quête insatiable du bonheur ? À quoi ne faut-il jamais renoncer ? Dans ce roman, Marc Levy réaffirme notre besoin inconditionnel de liberté et nous fait aussi découvrir un pan méconnu de l histoire américaine.

Lire la suite

Le voleur d'ombres - Marc LEVY

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Le voleur d'ombre - Marc Lévy

ISBN 9782221113127

Afficher l'image d'origine

" - Maintenant, assieds-toi, il faut que l'on parle, a dit l'ombre. 
Je me suis assis en tailleur sur le sol. 
- Tu as un pouvoir très rare, il faut que tu acceptes de t'en servir, même s'il te fait peur. 
- Pour quoi faire ? 
- Trouve pour ceux dont tu dérobes l'ombre cette petite lumière qui éclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c'est tout ce que nous te demandons. 
- Nous ? 
- Nous, les ombres, souffla celle à qui je m'adressais. 
J'ai souri, je comprenais très bien de quoi elle parlait. "

Et si l'enfant que vous étiez rencontrait l'adulte que vous êtes devenu ...

Drôle et tendre, Le Voleur d'ombres est le onzième roman de Marc Levy. 

Lire la suite

L'étrange voyage de Monsieur Daldry - Marc LEVY [POCKET]

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

L'étrange voyage de Monsieur Daldry

Marc Lévy - ISBN 978-2-266-22891-6

Londres, 1950. Alice mène une existence tranquille entre son travail, qui la passionne, et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir.

Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles. Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambiguës, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.

De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

Lire la suite

Sept jours pour une éternité - Marc LEVY [Pocket]

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Sept jours pour une éternité

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi...

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents...

Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes...

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose... Que l'ange et le démon se rencontreraient...

Lire la suite

Trois jours et une vie - Pierre LEMAITRE

29 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »
 

Pierre Lemaitre
Lire la suite

Kiss Kiss - Roald Dahl

11 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Afficher l'image d'origine

Les histoires qu'invente Roald Dahl, on a envie, après les avoir lues, de courir les raconter à tout le monde. Comme si on les avait vécues ou rêvées soi-même.
Au service de cette suite de situations plus ou moins macabres, Roald Dahl met une chatoyante érudition. Qu'il nous parle, juste le temps qu'il faut, de chirurgie, de meubles d'époque, d'apiculture, de musique, de métempsycose ou de braconnage, qu'il emprunte le style « cinéma » ou qu'il pastiche Voltaire, c'est toujours avec le même souci du détail, le même sérieux pince-sans-rire, le même humour noir déguisé.
 

La logeuse:

Billy Weaver arrive à Bath et se met en quête d'un gîte temporaire. Il se pointe dans un Bed & Breakfast sympathique et chaleureux où il est accueilli par une logeuse maternelle. Le B&B est curieusement vide. La logeuse avoue que depuis des années, elle n'a eu que deux autres clients, deux jeunes hommes beaux et jeunes comme Billy. Ça rend Billy un peu nerveux. Le chat qui surveille la pièce est empaillé, tout comme le basset qui dort devant le foyer. C'est le hobby de la logeuse, empailler les êtres qu'elle aime... Une très curieuse nouvelle qui a l'air de ne pas se terminer tant la fin est subtile. Une narration légèrement surannée ajoute au plaisir, qui est grand.

 

William et Mary:

William vient de mourir et il laisse à sa femme une longue lettre dans laquelle il lui apprend qu'il s'est porté volontaire pour une expérience médicale inédite : son cerveau a été récupéré, mis dans un liquide avec un œil (pour assurer un branchement sensoriel) et le tout repose dans le laboratoire de son ami le Dr Landy. William demande à Mary d'accepter son sort. Mary se présente au laboratoire du Dr Landy. L'œil de William l'observe et elle croit discerner des éclats de colère quand elle agit contre les avertissements de feu son mari, en fumant une cigarette, par exemple. Elle décrète à Landy qu'elle ramène son mari chez elle. Elle va l'installer sur la télé et lui fumer au visage... Une histoire de revanche, d'une femme dominée par son mari, tyrannisé par lui et qui, profitant de son état de vulnérabilité, décide de retourner la situation à son avantage. On imagine la vie d'enfer qu'elle va lui faire subir. La sociologie de cette nouvelle la situe dans les années 30 ou 40, avec cette vieille mentalité étouffante des familles bourgeoises anglaises. Mais la simili-science qui entoure le postulat de base est complètement ridicule.

 

Tous les chemins mènent au ciel:

Mme Foster redoute de prendre l'avion en retard, sa fille l'attend à Paris. Son mari qui ne l'accompagne pas prend tout son temps, la niaise tout à fait, et elle ne peut pas répondre ni encore moins riposter car ce n'est pas convenable. Au moment où ils quittent leur villa alors que le temps est sérieusement compté, M. Foster se rappelle qu'il a oublié le présent de sa fille et retourne à la villa. Mme Foster se met à sa poursuite pour le conjurer de faire vite. Dans le vestibule, elle entend un bruit bizarre et revient au taxi sans M. Foster. Direction l'aéroport. Quand elle est de retour six semaines plus tard, elle téléphone directement au réparateur d'ascenseur, car, voyez-vous, il y a eu une panne dans leur demeure et M. Foster, semble-t-il, a péri entre deux planchers... Encore une histoire de revanche de couple dans un décor de bourgeoisie étouffante. Dahl réussit remarquablement bien à décrire la fébrilité inquiète de Mme Foster et le plaisir malin, sournois, qu'a le mari de la faire languir.

 

Un beau dimanche:

Chaque dimanche, M. Boggis revêt une soutane et, affublé en curé, parcourt la campagne anglaise, visitant les fermes et les maisons, à la recherche de beaux vieux meubles du patrimoine. Car M. Boggis est un antiquaire, et son déguisement lui ouvre toutes les portes. Ce beau dimanche qui donne son titre au texte, M. Boggis découvre une armoire Chippendale valant au bas mot quarante ou cinquante mille livres, dans un état impeccable avec la facture en prouvant l'origine; s'il parvient à l'acquérir, c'est la fortune et la renommée pour lui. Ça négocie ferme, les culs-terreux étant un petit peu conscients de la valeur de leur armoire, mais M. Boggis s'ingénie à les convaincre du peu de valeur de celle-ci. Il emporte finalement le morceau, obtenant l'armoire historique pour une chanson. Pendant qu'il amène sa camionnette à la maison, les fermiers coupent l'armoire et en font du petit bois pensant rendre service à Boggis... La meilleure nouvelle du recueil. Les trois quarts du texte porte sur la négociation et les astuces de Boggis pour fourrer à la planche les fermiers. La fin est hilarante, c'est l'arroseur arrosé, il y a une justice immanente.

 

Madame Bixby et le manteau du colonel:

Mme Bixby a un amant à Londres qui lui offre en cadeau un superbe manteau de vison. Ne pouvant rentrer chez elle avec ça sur le dos, Mme Bixby le met en consigne pour quelques dollars et revient à son mari en faisant semblant d'avoir trouvé un billet venant d'un prêteur sur gages. Elle somme son mari d'aller chercher la consigne, pour au moins voir ce que c'est, tant la somme demandé est peu importante. Ce que fait M. Bixby. Il ramène à sa femme une étole de vison; la déception et l'amertume la submergent et elle soupçonne le prêteur d'avoir substitué l'étole au manteau. Un jour, elle aperçoit la secrétaire particulière de M. Bixby avec un superbe manteau de vison sur les épaules : le sien... Encore une histoire de justice immanente, encore que morale; ici l'adultère secret est puni par l'adultère découvert. Une excellente nouvelle, le ton est juste, les dialogues vraisemblables, la chute imprévisible.

 

Gelée royale:

Parce que leur bébé fille refuse de prendre toute espèce de nourriture, s'amaigrit et semble sur le point de rendre l'âme, Albert Taylor et sa femme commencent à la nourrir à la gelée royale, cet aliment si riche que les abeilles qui en mangent prennent jusqu'à quinze cents fois leur poids en quelques jours. Le bébé mange avec entrain, gloutonnerie même, dévore la gelée royale et se met à prendre du poids comme ce n'est pas permis. Mme Taylor suggère qu'on arrête le traitement, M. Taylor ne veut rien entendre; il ne veut pas que l'on touche à sa petite reine... La plus faible des nouvelles, l'argument ne décolle pas et la fin est prévisible dès la deuxième page.

 

Pauvre George:

George est un pasteur anglican encore célibataire après qui les jeunes femmes courent. Or, George a une peur bleue des femmes depuis que sa mère l'a traumatisé en lui montrant une lapine accouchant — contrairement à ce que sa mère affirmait, la lapine ne lavait pas ses nouveau-nés mais les mangeait. George vit dans la peur de la bouche des femmes. Une fois, il est attiré par une femme qui lui plaît beaucoup. Quand elle va pour l'embrasser, il panique et se retrouve mangé, avalé, dans un des replis de l'œsophage où il fait la rencontre d'autres hommes qui ont été bouffés par cette femme... Étrange nouvelle paranoïaque à la fin surréaliste. On pourrait psychanalyser l'auteur et sa peur de la femme castratrice — c'est peut-être un texte écrit justement avec cette idée derrière la tête. Dahl a fait volontairement un texte psychanalisable, selon les idées de l'époque.

 

Une histoire vraie:

Une femme accouche d'un petit bébé rachitique. Elle peur pour lui, elle a perdu ses trois autres enfants pratiquement en couches. Cette femme est terrifiée, elle implore le docteur de la rassurer sur l'état de santé de son bébé. Aucune parole ne parvient à la réconforter. Même le mari de la femme ne peut rien devant tant de désespérance. Faites qu'il vive, implore la femme — Frau Hitler. Faites qu'il vive, mon Dieu... Ça a l'intérêt d'une pochade d'adolescent et ça n'a aucun impact sur le lecteur. Heureusement, c'est tout bref.

 

Edward le conquérant:

Louisa recueille un chat qui a tout l'air d'être la réincarnation de Franz Liszt. Edward, son mari un peu frustre, est jaloux de l'intérêt et des petits soins dont Louisa inonde le chat. Il s'en débarrasse en le brûlant, aux mépris des aspirations de sa femme... Dahl décrit encore une fois le petit monde étouffant des couples des années trente à cinquante. Les désirs de la femme sont sans cesse stigmatisés par son mari. La femme est une bête qu'il faut diriger rigidement, sans poésie, sans folie, sans affection. La nouvelle est longuette et illustre mal l'engouement de Louisa pour son chat assez spécial, mais l'atmosphère morne d'une vie soumise est montrée avec un remarquable sens du détail de la grisaille affective et intellectuelle.

 

Cochon:

 Adopté par sa grand-tante alors qu'il est âgé de quelques jours à peine, Lexington est élevé dans un strict régime végétarien dans la campagne du Vermont. Lui-même y prend tellement goût qu'il devient un véritable artiste de la recette sans viande. Quand sa grand-tante meurt, il doit aller à New York régler les affaires du testament. Là, pris d'une fringale, il entre dans un restaurant minable. On lui sert du porc au chou. Lexington est pris de frissons jubilatoires, jamais il n'a mangé une aussi bonne chose. Il demande la recette au chef, qui, devant son air de plouc, lui dit en manière de plaisanterie qu'il s'agit de viande humaine que chacun peut se procurer aux grands abattoirs de la ville. Lexington y court. Il est séduit par les méthodes d'abattage du porc. Puis soudain une chaîne s'enroule autour de sa cheville et Lexington entre dans la grande chaîne alimentaire... Curieuse histoire qui part dans toutes sortes de direction. D'abord l'histoire de la mort des parents de Lexington, celle du végétarisme de la grand-tante et des talents culinaires du garçon, ensuite l'épopée du plouc à New York et enfin la visite aux abattoirs et la fin ironique. Pourtant c'est tout bon, délectable et raffiné. Miam miam, j'ai beaucoup aimé cette histoire.

 

Le champion du monde:

Gordon et Claude vont braconner le faisan chez Victor Hazel, suffisant petit propriétaire amateur de chasse à courre. Ils emploient une méthode inédite : grâce aux somnifères de Gordon, ils endorment à peu près deux cents faisans qu'ils enfournent dans de gros sacs et ramènent au village au mépris de la vigilance des gardes-chasses. Ils font cadeau d'un lot de soixante-dix têtes à Bessie Organ, la femme de l'épicier. Bessie en remplit son carrosse d'enfant, sous son bébé. Au milieu de la place du village, les faisans commencent à sortir de leur sommeil puis du landau et bientôt la place est remplie de faisans à demi éveillés qui trébuchent sur les pavés et tentent maladroitement de prendre leur envol, Bessie presse son bébé contre son sein en essayant de le protéger des faisans. Gordon et Claude ferment leur station-service et quittent le village... Une longue histoire qui prend tout son temps pour arriver à sa fin : encore une fois, un arnaqueur est arnaqué.

 

Lire la suite

Prédatrice - Alissa Nutting

11 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Couverture de Prédatrice

Celeste Price, 26 ans, est professeur dans un lycée de la banlieue de Tampa, en Floride. Elle est mariée à Ford, un flic séduisant, dont les parents sont pleins aux as. Ils forment un couple parfait, du moins en apparence. Car Celeste a un secret : elle n’aime que les adolescents. Poussée par cette passion, elle décide de séduire un de ses élèves et entre ainsi dans un engrenage infernal aux conséquences terribles.

Avec ce portrait à la première personne d'une femme qui entend rester libre de ses désirs, même les plus pervers, l'auteur prend le lecteur au piège entre l'empathie naturelle qu'il éprouve pour la narratrice et les actes irrépressibles de celle-ci. Alissa Nutting nous offre un roman dérangeant qui a déclenché une véritable polémique lors de sa sortie aux États-Unis.

 

Littérature érotique - Rayon Adultes

Lire la suite

Balzac et la petite tailleuse chinoise - Dai Sijie

11 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Couverture de Balzac et la petite tailleuse chinoise

 

 Nous nous approchâmes de la valise. Elle était ficelée par une grosse corde de paille tressée, nouée en croix. Nous la débarrassâmes de ses liens, et l'ouvrîmes silencieusement. À l'intérieur, des piles de livres s'illuminèrent sous notre torche électrique; les grands écrivains occidentaux nous accueillirent à bras ouverts: à leur tête, se tenait notre vieil ami Balzac, avec cinq ou six romans, suivi de Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Flaubert, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, et quelques Anglais : Dickens, Kipling, Emily Brontë... - Quel éblouissement! - Il referma la valise et, posant une main dessus, comme un chrétien prêtant serment, il me déclara : Avec ces livres, je vais transformer la Petite Tailleuse. Elle ne sera plus jamais une simple montagnarde.

 

Revolution culturelle chinoiseRegime de maoAdolescentsRévolution,Hommage à Honoré de Balzac,

Lire la suite

Série Crossfire - Sylvia Day

11 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Tome 2 - Regarde moi

Couverture de Crossfire, Tome 2 : Regarde-Moi

Gideon Cross était l’incarnation de l’homme idéal, mais je n’étais pas dupe, moi qui savais désormais quels tourments cette perfection dissimulait.
De son passé, j’ignorais pourtant presque tout. Son entêtement à le garder secret me blessait. En revanche, son refus obstiné de répondre à mes questions attisait ma jalousie et sapait la confiance qu’il exigeait de moi. Être ensemble était parfois douloureux. Ne pas l’être était pire. J’espérais que l’amour fou qui nous liait l’un à l’autre serait plus fort que tous les obstacles que la vie s’acharnait à dresser entre nous. Je n’imaginais pas à quel point…

 

Tome 3 - Enlace moi

Couverture de Crossfire, Tome 3 : Enlace-moi

"Je pourrais tuer pour toi, renoncer à tout ce que je possède, mais jamais je ne renoncerai à toi."
"Parce qu’il me savait menacée, Gideon avait pris des risques insensés. Pour me protéger, il s’était chargé du pire des fardeaux. Son geste était la plus bouleversante des preuves d’amour, mais il nous séparait autant qu’il nous rapprochait. Prisonniers de nos secrets, nous étions plus que jamais prêts à défier le destin pour être ensemble. Je pressentais toutefois que ce passé qui nous avait déjà tellement meurtris pouvait, à tout instant, nous rattraper."

 

Tome 4 - Fascine moi

Couverture de Crossfire, Tome 4 : Fascine-moi

Je voulais être son refuge, mais il n'avait nul besoin d'abri contre la tempête ; il était la tempête.
Loin de resserrer nos liens, le serment que nous avions échangé avait rouvert de vieilles blessures, mis à nu la souffrance et la peur, tiré de l'ombre des ennemis pleins de rancœur. J'ai senti Gideon m'échapper, mes pires frayeurs sont devenues réalité, et mon amour s'est trouvé si durement éprouvé que j'en suis venue à douter de mes propres forces.

 

Littérature érotique - Rayon Adultes

RomanceSexePossessivitéAmour,ErotismeSecret 

Lire la suite

Le lien brisé - Barbara Bretton

9 Mai 2016 , Rédigé par Bibli Donnezac Publié dans #Romans Adultes

Jamais Corey n'a oublié le rêve que, toute petite fille, elle faisait chaque nuit. En choisissant une étoile dans le ciel, elle faisait un vœu, toujours le même avoir une maison, une famille, être aimée...

La vie ne l'a pas exaucée : abandonnée par sa mère à la naissance, défigurée par un accident, mal aimée et solitaire malgré l'amour de ses parents adoptifs, Corey s'est construite seule, avec la rage au cœur et la méfiance d'un animal blessé.

A force de travail et de ténacité, elle a déjà pris une splendide revanche sur la fatalité : métamorphosée par la chirurgie esthétique, son insolente beauté brune attire le regard des hommes et suscite la jalousie des femmes. Brillamment diplômée à Harvard, elle peut espérer décrocher un job de rêve...

Mais elle n'a pas renoncé à l'espoir de retrouver la femme qu'elle n'a cessé de haïr : sa mère. Cette femme sans pitié qui l'a jetée dans la vie sans ressources d'aucune sorte est en fait une riche élégante du jet-set new-yorkais, à la tête d'une entreprise de cosmétiques mondialement connue : Lili Spaulding, la mère dont Corey s'est juré de se venger...

Elle brisera la vie de Lili Spaulding, comme Lili a brisé la sienne. Pour la jeune femme, le but est désormais à portée de main : car Lili a eu l'imprudence de recruter sans le savoir sa propre fille à un poste clé de l'entreprise qu'elle dirige.

Et Corey sent déjà sur ses lèvres le goût piquant de la victoire...

Naissance - abandon - Famille - Relation mère-fille - Mensonge - Trahison - Vengeance

 
Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>